Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web.
AccepterRéglages

Revue mensuelle Mars 2022

Revue_Février_2022

 

Revue mensuelle Mars 2022

Nos pensées vont naturellement et prioritairement aux victimes de l’invasion russe en Ukraine.

Les marchés ont connu une volatilité accrue suite au choc de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Les actions mondiales ont chuté pour un deuxième mois consécutif perdant près de 3%. Les obligations souveraines n’ont pas joué leur rôle de valeur refuge et ont perdu 1%. Seules les matières premières et l’or se sont appréciés ainsi que les autres valeurs refuges traditionnelles comme le franc suisse. Celui-ci s’est apprécié d’1% environ face aux autres devises majeures.

L’invasion de l’Ukraine par la Russie aux conséquences humaines dramatiques, a accru le risque d’un ralentissement de la croissance économique couplé à une forte inflation. Les prix des matières premières augmentent à partir de niveaux déjà très élevés en raison d’un choc négatif de l’offre. La Russie représente environ 40 % des importations de gaz et 30 % des importations de pétrole de l’Union européenne. C’est également le premier fournisseur de blé au monde. Il n’existe pas d’alternative évidente à l’approvisionnement russe à court terme. L’Europe se voit donc confrontée à un épisode de stagflation, c’est-à-dire un ralentissement économique et une forte inflation. La Banque centrale européenne devrait donc rester passive et mettre en attente toute mesures de réduction de la liquidité comme annoncées avant la crise ukrainienne. La réserve fédérale américaine devrait, quant à elle, se concentrer sur la lutte contre l’inflation et augmenter ses taux directeurs en mars, l’économie des États-Unis étant moins lié économiquement à la Russie que l’Union européenne.

Les risques géopolitiques et de taux d’intérêt persisteront au cours des mois à venir et devraient maintenir la volatilité du marché à un niveau élevé. Compte tenu du contexte géopolitique et de la dégradation économique qui en découle, nous avons décidé de sous pondérer tactiquement les actions. Cette réduction se fait en diminuant les actions de la zone euro, celle-ci étant la plus exposée à la crise ukrainienne. La volatilité des prix des combustibles fossiles met en évidence un besoin de plus en plus urgent de diversifier les sources d’énergie conventionnelles. Les énergies renouvelables constituent une voie de plus en plus attrayante pour fournir cette alternative. La production d’énergie devient locale, offrant ainsi une voie à long terme vers l’indépendance énergétique.

GDPR

  • Utilisation des cookies
  • Politique de confidentialité

Utilisation des cookies

Nous utilisons des cookies et des technologies similaires pour améliorer l’expérience de l’utilisateur sur nos sites web, analyser notre trafic, personnaliser notre contenu et nos publicités et proposer des fonctionnalités disponibles sur les réseaux sociaux. En poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez notre utilisation de cookies et de technologies similaires.

Politique de confidentialité

La société nextgen wealth managers SA, soucieuse des droits des individus, notamment au regard des traitements automatisés et dans une volonté de transparence avec ses clients, a mis en place une politique reprenant l’ensemble de ces traitements, des finalités poursuivies par ces derniers ainsi que des moyens d’actions à la disposition des individus afin qu’ils puissent au mieux exercer leurs droits. pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.